logonew

Les protéines dans les régimes hypocaloriques

Les aspects législatifs

• Aux États-Unis :

La révision du protocole de Blackburn par le Ministère de la Santé des États-Unis autorise la Diète Protéique pour une période de seize semaines.
(Very Low-Calorie Diets - National Task Force on the Prevention and Treatment of Obesity. JAMA. August 25, 1993. Vol. 270, No. 8, p. 968)
Dans les cas d'obésité morbide, il est possible, à certaines conditions, de poursuivre la cure plus longtemps.
(Henry Robert R., Gumbiner Barry - Benefits and Limitations of Very-Low-Calorie Diet. Therapy in Obese NIDDM. Diabetes Care 14 : 804-805, 809 1991).

• Au Canada :

Le Docteur Marineau (qui utilise la Diète protéique au Canada depuis plus de 30 ans) a personnellement soumis deux patients à la Diète Protéique pendant un an et demi (obésités gravissimes).

• En France :

En France, seul un avis de la commission interministérielle d'étude des produits destinés à une alimentation particulière (Cedap), de 1998 propose un cadre à l'utilisation des protéines dans les régimes hypocaloriques apportant moins de 800 kcal par jour (texte joint).

Bulletin officiel de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes : 28/02/98

Avis de la commission interministérielle d'étude des produits destinés à une alimentation particulière en date du 8 octobre 1997 relatif aux produits diététiques destinés aux régimes hypocaloriques apportant moins de 800 kcal par jour.

NOR : ECOC9810045V
Considérant l'expansion du marché de produits diététiques présentés comme destinés aux régimes hypocaloriques apportant moins de 800 kcal par jour ;
Considérant que ces produits sont destinés. à remplacer l'ensemble de la ration journalière :
Considérant l'avis du 19 octobre 1990 du comité scientifique de l'alimentation humaine sur les aliments destinés aux régimes pour le contrôle du poids ;
Considérant le décret n° 91-827 du 29 août 1991 relatif aux aliments destinés à une alimentation particulière ;
Considérant l'arrêté du 20 juillet 1977 modifié sur les produits diététiques et de régime ;
Considérant le décret n° 93-1130 du 27 septembre 1993 concernant l'étiquetage relatif aux qualités nutritionnelles des denrées alimentaires et son arrêté d'application du 3 décembre 1993 ;
Considérant la directive 96/8/CE du 26 février 1996 relative aux denrées alimentaires destinées à être utilisées dans les régimes hypocaloriques destinés à la perte de poids ;
Considérant la norme, du Codex alimentarius sur l'étiquetage et les allégations pour les aliments destinés à des fins médicales spéciales ;
Considérant la norme du Codex alimentarius relative aux préparations destinées aux régimes très pauvres en énergie pour la perte de poids ;

La CEDAP, afin d'assurer la sécurité du consommateur, est d'avis que :

Les critères prévus pour la définition et l'étiquetage dans la norme du Codex alimentarius relative aux préparations destinées aux régimes très pauvres en énergie pour la perte de poids soient appliqués ;
Les dispositions de la norme du Codex alimentarius sur l'étiquetage et les allégations pour les aliments destinés à des fins médicales spéciales soient appliquées ;
Des critères spécifiques de composition, tels que prévus en annexe, soient fixés pour ces préparations ;
Des avertissements sur les précautions d'emploi, telles que prévues en annexe, soient fixés pour ces préparations ;
L'étiquetage de ces produits mentionne qu'ils doivent être consommés sous contrôle médical et que ce type de régime présente des risques ;
L'étiquetage de ces produits ne revendique pas de propriétés relatives au contrôle du poids ni à l'obésité ;
Une large information du corps médical sur les modalités d'emploi et de surveillance de ces préparations doit être réalisée par l'ensemble des autorités compétentes.